Notre Métier

Le métier d’assistant(e) maternel(le) nécessite un vrai savoir-faire et professionnalisme. Le Département chargé de délivrer les agréments l’accompagne dans ses démarches.

Pour pouvoir accueillir à son domicile des enfants confiés par leurs parents durant leur temps de travail, il est obligatoire d’obtenir un agrément et de suivre une formation de 120h dont 60h doivent être obligatoirement réalisées avant l’accueil du 1er enfant. Les 60h restantes seront effectuées dans les 2 ans qui suivent le 1er accueil.

Les agréments sont délivrés par le président du conseil général pour une durée de 5 ans renouvelable. L’employeur de l’assistant(e) maternel(le) peut être soit un particulier, soit une crèche familiale.

L’assistant(e) maternel(le) participe au développement et l’épanouissement de l’enfant. Il accueille chez lui des enfants confiés par leurs parents.

L’assistant(e) maternel(le) a un rôle éducatif primordial, dans le respect de l’enfant, de son histoire et de sa famille.

Pour cela une confiance réciproque est à construire avec les parents employeurs, par la signature du contrat de travail et le dialogue au quotidien.

 

Le statut de l’assistant(e) maternel(le)

–  L’assistant(e) maternel(le) doit être agréé(e) et suivre une formation.

–  Il est salarié et reçoit une rémunération dont le minimum est fixé par la loi.

–  Il a un employeur : souvent les parents de l’enfant accueilli ou une crèche familiale.

 

Quel est le rôle d’un assistant(e) maternel(le) ?

–  Il accueille des enfants mineurs à son domicile ou hors de son domicile dans le cadre de maisons d’assistants maternels.

–  Il les accueille à la journée ou pendant le temps périscolaire, selon les besoins des parents.

–  Il a un rôle complémentaire de celui des parents et contribue au développement et à l’éveil de l’enfant.

 

Travailler chez soi, c’est :

–  Ouvrir et sécuriser son logement privé pour accueillir les enfants.

–  Savoir être disponible pour répondre aux besoins des enfants accueillis.

–  Concilier sa vie familiale et professionnelle.

 

Etre professionnel, c’est :

–  Connaître les besoins de l’enfant mineur pour contribuer à son développement et à son épanouissement.

–  Organiser des activités d’éveil en fonction de l’âge de l’enfant.

–  S’adapter aux situations imprévues (santé, gestes d’urgences).

–  Installer et sécuriser des espaces de vie pour accueillir les enfants.

–  Être attentif au relationnel avec les parents.

–  Communiquer et établir des relations professionnelles pour partager et échanger sur sa pratique.

–  Solliciter les conseils des professionnels de la petite enfance du Département (les  professionnels des missions agrément, les puéricultrices du service PMI) ou les animateurs des Relais assistants maternels